21/11/2005

Très grande nouvelle...

Petite réflexion d’après voyage :

 

Chacun peut définir le Bonheur à sa façon. Pourtant, après six mois de traversée d’une région du monde totalement différente de l’Europe, nous nous voyons confrontés à deux définitions.

Celle qui se définit dans une parenthèse temporelle et sans contraintes. Celle qui se calque sur la réalité de notre société.

 

La première se résume comme suit : tout est possible, plaisir d’être ensemble, rencontres, découverte et partage des différences, confiance absolue en l’autre, force et idéal.

 

La deuxième se résumera dans ses grands traits: argent, travail, ressemblance et jugement social.

 

En revenant heureux, amoureux et confiants en Belgique au mois d’août, nous avons été littéralement happés, écrasés même par le poids de l’argent, du travail et du regard des autres. En un mois de temps, tous les repères qu’on s’était érigés en Asie se sont perdus dans la réalité de notre nouvelle vie au pays. Dans tous les sens, on est bousculé, confronté à une société qui a tout. Trop immergés ici, on ne parvient plus à retrouver le fond de nos longues heures de partage sous les étoiles asiatiques, ni la trame de notre chemin à deux tracée avec confiance. Alors, petit à petit, on se reconstruit ensemble au cœur d’une société qui est la nôtre et autour d’un projet solide. Notre principale force réside dans la solidité des liens qui nous lient tous les deux.  

 

Cet enfant que l’on a voulu et qui nous arrivera en juin, est tout simplement le petit témoin d’un Bonheur Absolu qui s’est défini loin des contraintes de notre société. Il nous rappelle que tout est possible, que la Rencontre et la Vie vont bien au-delà de l’argent et du regard des autres et que la force de tout ce que l’on partage est le meilleur ciment pour ce que l’on construit ensemble.

 

Novembre 2005

 

Cendrine et Benoit



23:35 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |