26/07/2005

Jour J-5, mot de la fin...

Heureux l'homme qui voyage car c'est en nomade qu'il retrouve pleinement l'utilite de ses cinq sens et qu'il se donne la liberte de se reinventer. B.J
 
Ce n'est pas sans emotions que nous ecrivons pour la derniere fois sur ce blog mais c'est avec une joie profonde d'avoir pu, a deux, quitter pour un temps notre vie en Belgique afin de realiser un reve.
 
L'atterrissage pointe le bout de son nez et l'on pourrait deja regretter cette vie vagabonde sur les sentiers d'Asie, s'asseoir sur un nuage, se souvenir de notre arrivee dans les dedales d' Hong-Kong dans la nuit, sans logement, guide ou point de repere. Mais, c'est surtout le coeur rempli de souvenirs, l'esprit bien sur terre et animes par un grand enthousiasme que nous revenons au pays.
 
On retient de ce voyage les sourires echanges, la joie de decider a chaque croisement le chemin a prendre, les trajets memorables entoures des gens du monde, les moments qui nous ont mene aux limites de nous-memes, le reveil au crepuscule pour admirer ce que notre planete revele de plus beau, l'intensite des echanges avec nos amis et parents venus partager notre route, l'effort constant a trimballer nos deux sacs sur nos dos.
 
Voyager comme nous l'avons fait a deux fut pour nous plus qu'une decouverte profonde de l'Asie du Sud-est. Ce fut avant tout un moment pour nous recentrer sur nos priorites, partager et penser ensemble, decouvrir l'autre dans la richesse d'un decor hors du commun, faire le tour de nous-memes dans nos reves et nos convictions, refaire le monde a notre echelle, se risquer a etre fous.
 
C'est aussi avec emotions que nous laissons chacun nos trois tee-shirts uses jusqu'a la corde et deteints par le soleil. C'etait ca aussi le voyage a sac-a-dos. On remporte d'ailleurs haut la main le concours des plus petits sacs de tous les voyageurs rencontres. Meme si nos visiteurs belges nous ont aide en ramenant quelques kilos, on a bien vite compris qu'il ne fallait pas grand chose pour survivre six mois.
 
Du fond du coeur merci pour tous vos temoignages d'amitie qui nous donnent tellement envie de nous retrouver parmi vous,
 
Cendre et Ben

PS: et pour du visuel, nous avons tant bien que mal charge les dernieres photos d'Indonesie que vous trouverez dans la colonne de gauche. 

Sud-ouest chinois
* Si vous avez le temps, la patience et l'energie d'affronter un peuple qui ne parle, n'ecrit et ne compte pas comme vous.
* Si vous voulez decouvrir en explorateur des superbes paysages karstiques.

 Vietnam
* Si vous voulez ressentir le dynamisme d'un peuple qui se reconstruit dans l'apres-guerre.
* Si vous aimez vous laisser porter par le flux touristique sur la route Ho Chi Minh qui descend du nord au sud.
* Si vous voulez voir a la fois montagnes et ethnies, mer, villes animees et rizieres.
* Si vous ne craignez pas de ressentir un sentiment de non liberte dans un pays fort communiste.
 
Cambodge
* Si vous voulez decouvrir des endroits eloignes merveilleux comme le Ratanakiri ou vous laisser subjuguer par les charmes d'Angkor.
* Si vous etes pret a voyager dans un pays ou les infrastructures routieres sont catastrophiques.
* Si vous ne redoutez pas d'etre confronte a la dure realite d'un ex-regime sanguinaire, d'enfants victimes du tourisme sexuel ou de la pauvrete.
* Si vous voulez vous investir dans une ONG.

 Thailande
* Si vous voulez rencontrer des gens charmants, voyager dans des regions ou le touriste est roi.
* Si vous souhaitez prendre des vacances sans vous casser la tete.
 
Laos
* Si vous voulez encore decouvrir une part d'authenticite avant que celle-ci ne disparaisse.
* Si cela ne vous derange pas de troquer la mer contre des paysages de toute beaute, montagneux a souhait.
* Si vous etes sensible aux "sabadee" souriants de toute personne que vous croisez et a l'accueil de chacun de ceux-ci.

Birmanie
* Si vous voulez vous sentir en toute confiance parmi le peuple le plus charmant d'Asie.
* Si vous voulez decouvrir des coins dont les images inonderont votre memoire a vie.
* Si l'absence de touristes ne vous fait pas peur.
* Si vous voulez temoigner pour un peuple prive de liberte d'expression.


Malaisie
* Si vous voulez decouvrir une faune et flore intacte a Borneo.
* Si vous souhaitez retrouver tous vos repaires europeens.
* Si vous voulez vous reposer aux Perenthian, elues plus belles iles par nous-meme.

 Indonesie
* Si vous voulez sentir que la terre vit sous vos pieds par l'ascension des ses volcans.
* Si vous n'avez pas peur de passer des journees entieres dans des bus surbondes a parcourir des routes interminables.
* Si vous aimez la variete des paysages et des activites.
* Si vous voulez danser avec les tortues marines et decouvrir les tresors de la mer.

16:26 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

21/07/2005

Crateres en voici en voila

Chers amis,
 
Ces dernieres semaines, nous vivons a 300 a l'heure pour pouvoir voir un maximum de l'Indonesie, pays qui d'ailleurs fait partie des coups de coeur du voyage. Apres Sumatra, nous avons boucle en un temps record la visite de Java: apres 15h de bus de Bali, nous avons rejoint Borobudur. Arrives a 5h du mat, nous avons trouve ou poser notre sac et avons grimpe sur une mobylette directos pour aller voir les beaux temples de la region. C'est sans doute du a la fatigue que Cendrine a pose son mollet contre le pot d'echappement et qu'elle se retrouve avec une bien vilaine brulure qui ressemble a un "krater en eruption". Nous avons pourtant continue notre route extenues sous la pluie pour visiter Borobudur, c'etait pas mal mais apres la visite d'Angkor et Pagan, on est reste sur notre faim.
 
Le lendemain matin, nous sommes partis tot pour a nouveau 11h de route afin de rejoindre le mont Bromo. Arrives dans la nuit, nous nous levons a 3 heures du mat pour en faire l'ascension. Autant vous dire que c'est un rythme effrene mais que ce que nous decouvrons est splendide. Apres en etre descendus, nous prenons direct la route pour Kawah Ijen, un volcan fabuleux ou des hommes vont encore chercher le souffre au fond du cratere et portent sur leur dos 80 kg.... incroyable.
 
Nous nous levons encore une fois a 3 heures pour grimper ce nouveau volcan, pour lequel nous sommes si heureux d'avoir depense autant d'energie. Nous avons ensuite fait les 6h de bus pour rejoindre Denpasar, epuises mais heureux.
 
C'est la raison pour laquelle Cendrine a demande une petite pose sur une ile ou elle ne pourra pas profiter de la baignade ( krater oblige) mais ou il fera bon de se reposer avant de vous retrouver.
 
Heureux d'etre bientot parmi vous,
Cendre et Ben


13:28 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

10/07/2005

Indonesie: on a saute au dessus de l'equateur

Chers amis,
 
nous voila en Indonesie, notre huitieme et dernier pays. Splendeur naturelle, il est frappant de constater que cet ensemble d'ile temoigne d'une activite sismique importante. Les paysages sont volcans, les montagnes sont volcans, les nuages sont fumees de volcans. Ici, la terre vit.
 
Nous avons d'abord rejoint Sumatra pour une semaine. Le temps de decouvrir le Lac Toba, superbe lac en altitude, loge dans un cratere de quoi... de volcan. Nous avons ensuite vecu le pire trajet de notre vie pour rejoindre en 17h le Bukkittingi, region de forets, canyons et... volcans (cfr.photos).
Nous avons decouvert des indonesiens n'aimant pas la discipline. Des bus a air conditionne ou tous les passagers fument pendant 17h de 12 a 77 ans, ou une personne sur deux tapisse le sol du reste de son diner et ou les voisins de sieges utilisent ton epaule ou tes genoux comme oreiller. Sans compter les traditionnelles pannes, musique a peter les tympans et sieges ou il n'y a pas moyen de poser une demi fesse.
 
Nous avons donc retrouve un certain "folklore" de voyage que nous avions perdu depuis le sud de la Thailande et la Malaisie.
 
Notre principale reflexion porte cependant sur le cote "desolant" de la situation que nous avons decouvert a Sumatra. L'Indonesie est un pays touristique. Les infrastructures sont la pour accueillir tous les genres de voyageurs. Mais il n'y a plus de voyageurs! L'attentat de Bali en 2002 a donne un coup rude au pays. Le Tsunami a fini de l'achever.
Nous nous promenons donc seuls sur l'ile, les infrastructures touristiques ne sont plus que vestiges, nous trouvons des guesthouses fermees ou desertes, des gens au regard triste qui essayent de survivre.
Malgre l'exclusivite que nous avons sur toutes les rencontres et activites, c'est vraiment desolant car nous sommes conscients que le flux touristique n'est pas pret de revenir.  
 
Nous nous dirigeons maintenant vers l'est pour decouvrir Java, Bali, Lombok et Flores avant de revenir au pays,
 
a tres tres bientot,
 
Cendrine et Benoit


06:22 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |