31/05/2005

La Birmanie et sa junte militaire

Bien chers amis bloguiens,
 
Coupes du monde depuis notre arrivee en Birmanie, nous profitons d'un ordinateur clandestin pour vous envoyer quelques nouvelles rapides.
 
Nous avons traverse le pays sous plus de 40 degres et dans une camionnette en compagnie de Mister Chan, notre devoue guide. Le fait de partager ce voyage avec un Birman nous a permis d'approcher la realite du pays.. Bien que de l'exterieur l'ensemble parait tout a fait serein, il faut bien admettre que de l'interieur, tout bouillonne. On ne peut qu'etre etonne de la quietude de ce peuple soumit depuis 43 ans a une dictature severe. Rationnement d'essence, nombreuses censures, check points a tous les coins de rue et repression font partie du quotidien. Cependant, nous sommes vraiment heureux d'avoir pu decouvrir un tel pays avec Yvan et Natje, superbe dans ses paysages, dans le sourire de ses gens et dans l'authenticite des rencontres.
Notre presence ici semble etre un encouragement, un reconfort, un plaisir meme et nous ne pouvons que suggerer a quiconque de s'y rendre tant le voyage en vaut la peine.
 
Au fur et a mesure de notre avancement dans les contrees asiatiques, nous sommes de plus en plus gates par l'ouverture, les sourires et la gentillesse des gens. Plus que tout autre pays, la Birmanie nous apporte une authenticite sans pareille. Celle-ci est due pour la plus grande part a l'isolement de ce pays. On decouvre le Moyen age dans certaines regions. L'electricite, si elle existe, est defaillante partout meme dans la capitale. Aucune marque etrangere, meme pas coca. Chars a boeufs et vehicules branlants sillonnent les routes.Voila pour nos premieres impressions rassurantes pour ce qui est de notre securite ( on s'est jamais senti aussi bien et safe) et tres enthousiastes sur le pays,
 
on vous embrasse bien fort et vous remercions du fond du coeur pour vos commentaires. Dans quelques jours, nous reprendrons l'avion de Rangoon pour Bangkok ou nous dirons aurevoir a nos amis de route pour prendre le chemin du sud.
 
Cendrine et Ben
 
PS: Pour notre carnet, on s'est decide a en racheter un mais on ne l'a toujours pas ouvert..va falloir qu'on s'y remette.. un tout grand merci en tout cas pour le support moral.

14:17 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

15/05/2005

Petites deboires..

Ce petit message pour vous avouer qu'en voyage, nous ne sommes pas toujours immunises contre les petits ennuis.
 
Premiere tuile du voyage: notre sac a ete visite. Rien de bien grave rassurez-vous. Cependant, nous sommes quand meme un peu triste parce que l'un des objets qui nous a ete ravi est notre "roadbook" que nous tenons a jour depuis le debut du trip (3 mois maintenant).
 
Roadbook qui accueillait toutes nos impressions, nos aventures, nos rencontres, nos reflexions... Un jour c'est l'un qui ecrivait, le lendemain, c'etait l'autre, au gre de notre enthousiasme a raconter, confier ou partager.
 
Aujourd'hui, nous n'avons pas encore trop le courage de racheter un petit bouquin et de reprendre a ecrire ce que nous vivons. Demain, on sera peut-etre a nouveau motives...
 
Eh bien, sur cette petite fausse note, nous quittons le Laos pour rejoindre nos deuxiemes visiteurs qui nous attendent a Bangkok.
A tres bientot,
 
Cendrine et Ben

05:17 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

10/05/2005

Vie trepidante au Laos.

Chers amis,

tout d'abord, nous voudrions vous remercier pour les messages, mails et marques d'amitie que nous recevons, cela nous touche tres fort.

Nous avons quitte la gentillesse des Thais pour s'en aller trouver celle reputee des Laos. On est d'ailleurs litteralement tombes sous le charme de ce pays aux paysages montagneux fantastiques, aux 1001 rivieres et a la douceur de son climat. Pays encore relativement vierge ( mais plus pour longtemps vu le nombre grandissant de touristes et leur enthousiasme a vanter les charmes de ce pays pour inciter d'autres a s'y rendre).

En entrant par le nord, nous avons decide de partir decouvrir le grand nord du cote de Phongsaly, ville au coeur des montagnes. Grand bien nous a en pris. Apres 15 heures de bus sur des routes qui ne sont d'ailleurs pas des routes, nous avons penetre dans une region reculee qui a premiere vue nous promettait de beaux treks.

Nous sommes alors partis a la recherche d'un guide pour nous emmener pour deux jours dans les montagnes a la rencontre des minorites. L'unique guide officiel ne voulut pas nous accompagner par peur des sangsues ( parait qu'il y en a bcp). Pas grave, on se trouve deux jeunes etudiants en rue pour nous y emmener.

C'est equipes de nos sandales que nous avons fait la connaissance d'une centaine, que dis-je, d'un millier de sangsues cherchant a s'accrocher a nos orteils, sous une pluie battante de mousson et trempes jusqu'aux os, perdus au fin fond de la vraie jungle ( nos guides ne connaissant pas la route), a glisser dans la boue et tout cela avec penurie d'eau. Un moment delicieux, je pese mes mots!

Malgre ces desagrements completement desagreables, nous avons decouvert et ete accueillis dans un petit village recule pour la nuit. Grand Ben a d'ailleurs fait pleurer les petits enfants, effrayes par sa taille et son aspect etranger. La soiree fut une veritable fete dans un coin du monde ou ils ne connaissent pas les plastiques, les canettes, le coca!, l'eau courante ou l'electricite, mais ou ils connaissent tout de meme l'alcool de riz par rasades.

Comment vous expliquer l'effet qu'a eu sur nous cette terrible aventure.. On s'est trouve soudes dans la difficulte, on a rencontre des gens si loin de notre societe de consommation, si heureux, si gentils, on a compris les limites d'une communication anglais-lao et surtout, on a decouvert l'enrichissement et le bonheur reciproque d'une telle rencontre.

Nous poursuivons notre voyage vers le sud du pays avant de rejoindre avec joie Yvan et Natje que nous retrouvons a Bangkok.

Que tout aille bien dans le meilleur des mondes,

Cendrine et Benoit

PS: Quelqu'un peut-il nous eclairer sur les sangsues, comment subsistent-elles en saison seche? Comment se reproduisent-elles? Boivent-elles autre chose que du sang?

PS2: Dans la colonne de gauche, il y a les dernieres photos...


15:02 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |