18/04/2005

Cambodge quand tu nous tiens...

Chers amis,
le temps a fonce durant ces deux dernieres semaines et il s'en est passe des choses. Nous avons en effet continue a decouvrir le Cambodge en compagnie des parents de Benoit.

Conquis par la splendeur des temples d'Angkor, nous nous sommes laisses impregner par l'atmosphere du lieu durant deux jours au rythme d'un pedalier de velo. Temples tronant dans la jungle, nous avons pu constater la symbiose entre le vegetal et le mineral: envoutant!

Nous sommes ensuite partis dans le Ratanakiri pour 5 jours malgre les aleas d'une infrastructure routiere desastreuse. Des routes aux "nids d'elephants" a n'en plus finir et surtout le sentiment d'aller "in the middle of nowhere". Geographiquement parlant, le Ratanakiri est la region- jungle situee au nord-est a la frontiere du Laos. On y accede par piste a l'africaine en saison seche apres plus de 12 heures de route et il est impossible de s'y rendre en saison des pluies. Minorites ethniques, lac cratere et beaute naturelle font de cet endroit un lieu a decouvrir.

Le Cambodge nous a marque par sa pauvrete, les atrocites recentes que le pays a endure, l'inexistance d'infrastructures mais egalement par la simplicite et la jovialite des kmers et ce malgre leur situation. Ce pays vaut vraiment la peine qu'on s'y attarde et on est heureux de l'avoir fait. Chaque frontiere passee nous fait decouvrir un pays totalement different de ceux que l'on a deja traverse. Dans le cas du Cambodge, cela est frappant. Le Cambodge accuse un certain retard au niveau developpement, pays brut et authentique, il rend heureux le petit nombre de voyageurs qui s'aventurent dans ses contrees reculees.

Petite reflexion de voyage, bienvenue aux commentaires:

Difference entre un routard et un vacancier:

Alors que le routard cherche a tout prix l'aventure, le vacancier cherche avant tout le bien -etre.

Le routard fera tout pour voyager cheap, acceptant des chambres minuscules, sans salle de bain, remplies de betes et ou il fait 30 degres de jour comme de nuit. Pour le routard, un dollar economise est une victoire, un plaisir. Le vacancier quant a lui ne compte pas. Il lui faut se sentir bien, ne pas sentir les desagrements du voyage: chaleur, salete, insectes. Rien de tel pour lui que de prendre son temps, se prelasser au bord d'une piscine, lire son livre dans une chambre avec air-conditionne et manger des glaces, boire des cocktails.

Le routard trimballe tout avec lui sur son dos. Tout pour lui est egal au strict minimum pour survivre. Le vacancier prendra dans sa valise, creme solaire, trois maillots, nombreuses tenues de soiree, seche cheveux et un beauty case bien rempli.

L'objectif d'un routard sera la rencontre d'une autre culture par les contacts avec les populations. Il aime l'imprevu. Quant a l'objectif du vacancier, il est important pour lui de bien manger, de revenir bronze et d'avoir l'air repose.

Le routard fait de l'itinerance son mot d'ordre. Son sac a dos est boucle chaque jour tel un nomade. Le vacancier aime la sedentarite. La valise est ouverte, elle le restera le temps du voyage.

En bref, on peut se definir comme routards a 100 % et fiers de l'etre d'ailleurs mais en six mois, peut-etre aurons-nous besoin de devenir pour quelques jours de bons vacanciers...


D'apres vous, qu'est-ce qui defini la maniere de voyager?
a] Le gout du risque
b] L'age
c] La destination
d] Le budget
e] La duree du voyage
f] Le modele de vacances recu par les parents

A vos suggestions...
Cendrine et Benoit

Nous sommes maintenant dans le nord de la Thailande pour une grosse semaine d'aventures: Chiang Mai, Pai, Le Doi Inthanon ( Toit du pays) avant de passer au Laos.
 
PS: Quelques photos en plus sont disponibles dans la colonne de gauche.

13:08 Écrit par Cendre et Ben | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Routard! Vous nous donnez envie d’aller au Cambodge !
Super la description entre routard et vacancier. Nous adhérons certainement aux routards (enfin avant, maintenant avec deux enfants ….). Il y a par contre la possibilité de faire des vacances un peu entre les deux.
Ce qui défini le style de voyage est pour nous la découverte, on ne découvre quasi rien du vrai pays en tant que « vacancier ». Mais c’est aussi le fait de tout organiser soi-même, les découvertes en deviennent plus « prenantes ».

Écrit par : Nathalie et Laurent | 19/04/2005

Routard = Ben et Cendrine Juste un petit mot, pour vous dire que pour moi un routard peut être également en voiture...uniquement en defender ou 2cv.
Gros bisous à vous deux merci pour le cadeau.

Écrit par : The twin brother | 19/04/2005

routard, évidemment !!! Super la description, vachement bien torchée ! Cendrine, es-tu sûre: ne voudrais-tu pas devenir écrivain ou journaliste ??? Quand on te lit, on meurt d'envie d'aller acheter un ticket d'avion ...
Nous sommes des routards à coups surs mais plus à 100 %, puisque le choix de nos chambres à changer : on opte pour des chambres avec clim et sans bestioles :-)
big bisou !

Écrit par : big sister | 20/04/2005

projection ? Mmmh, semble être le qualificatif qui vous sied le mieux. Encore que, en voyant votre photo à Phnom Penh, je me demande si vous n'avez pas craqué pour un quart d'heure de ;-)
Mais bon, 1/4 d'heure tous les deux mois, c'est pas excessif !
A votre retour, je propose une séance projection photos dans votre jardin (sur une toile sur le mur du fond ?), tous assis sur des planches de bois avec une bassine d'eau pour les pieds si la rizière n'est pas terminée - pour se mettre dans les conditions. Allez, j'allume déjà notre barbecue !
En tout cas, encore merci pour vos textes... et vos photos. Elles sont super !!

Écrit par : Laurence & Marc | 21/04/2005

BRAVO !! Salut Ben !
C'est Miss Club med' qui surfe sur votre magnifique site. Bravo à tous les 2 pour votre audace ! Vos photos sont superbes et rendent l'expérience quasi tentante pour une pure ESFJ comme moi.
Bon trève de rigolade, ici le CANN est pas terrible, les clients (les tiens en l'occurence) font n'importe quoi. Cecile et Philippe essaient de tenir la barque comme ils peuvent mais ils sont à court de Bics chez ITM. Michel lance des idées promo "out of the box" qui font hurler Geert (et tu sais quel bruit ça fait quand il hurle Gooooodverdome !). Moi je suis coincée entre la problématique : Mais où sont donc passés les vétements de travail de Gilbert ? et qui a commandé une nouvelle voiture pour Roger ? Christophe et Mirko résistent encore bien ....ouf heureusement Rika vient d'arriver. Charlie lui n'a plus d'assistante, Muriel est partie accoucher et sa remplaçante a préféré Baroso à la CEE plutôt que notre Capetti chez Danone. Nobody's perfect :-) Les Filles du trade market t'embrassent (elles sont de plus en plus nombreuses Veinard !). Voilà en gros la situation : on veut pas te décourager de revenir c'est juste que tu nous manques.... Enormes Bisous. Virginie
PS : je sais que c'est pas toujours facile mais ça serait bien que tu te rases (tu sais qu'on aime pas les poils trop longs ici :-))

Écrit par : Virginie P. pure ESFJ | 21/04/2005

Cambodge,l'authentique! Partager un voyage exotique avec vs, c'était déja super au départ...on ne se doutait pas du véritable retour aux sources qui ns attendait!
Retour aux sources d'abord avec ces qques jours à Angkor,là où des civilisations non-indo-européennes(tiens?l'Histoire ne tourne pas qu'autour de la Méditerannée...?)ont laissé,voici près de 1000ans,les traces d'un art ausssi pointu que raffiné.
Retour aux sources avec ces villages ds la jungle Cambodgienne,là où les gens sont 'pauvres',mais combien vrais,chaleureux & près de la nature,à 1000 lieues de nos soucis de 'consommateurs'....
Retour aux sources,effrayant cette fois,avec cet aperçu de la capacité de cruauté humaine,cristallisée ds ce camp de torture S-21 du régime Khmer rouge...cruauté de gens 'semblables à chacun d'entre ns'd'après ts les témoignages qui se recoupent...suffirait-il d'être poussé ds des circonstances extrêmes pour en arriver là?
Merci Cambodge,pour l'invitation aux sources,Merci Cendrine & Ben pour l'invitation à ce partage que ns ne sommes pas prêts d'oublier
Les faux routards/vacanciers

Écrit par : colette et jules | 23/04/2005

Les commentaires sont fermés.